__________________________________

Acti Patrimoine - Acti Finance

__________________________________

Epargne retraite : le piège de l'harmonisation peau de chagrin

Posté le : 20/03/2018

(La Tribune) Dans le cadre de la consultation du Plan d'Actions pour la Croissance et la Transformation des Entreprise (PACTE), la proposition visant à supprimer les différences entre produits d'épargne-retraite pourrait avoir des effets contraires à ceux escomptés. Par Cécile Philippe, Institut économique Molinari. (...) Le ministère des Finances propose d'aligner le PERCO sur un produit plus ancien, la retraite « article 83 ». Un rapprochement qui gommerait les différences utiles entre ces produits collectifs utilisés par 6 millions de Français, en les harmonisant par le bas. Les possibilités de sortie en capital associées au PERCO disparaîtraient ou seraient réduites à portion congrue. Certains pensent que cette évolution permettrait de corriger une anomalie. Selon eux, l'épargne retraite devrait être récupérable exclusivement en rente. (…) Tous nos retraités n'ont pas besoin de rente. D'une part, ils ont déjà des revenus garantis à vie, générés par le système de retraite par répartition. D'autre part, les forcer à récupérer leur épargne de façon périodique, c'est les contraindre artificiellement à recourir à l'endettement pour financer leurs dépenses exceptionnelles. C'est aussi les empêcher de transmettre un capital à leurs enfants. Une approche bien rigide et réductrice à une époque où l'on vante les approches à la carte et la diversité des parcours. De même, Bercy entend supprimer la possibilité de déblocage anticipé en cas d'acquisition de la résidence principale. L'idée serait de centrer le PERCO sur le seul financement de l'économie, en faisant abstraction de l'immobilier. (…) Un des attraits du PERCO réside justement dans les sorties anticipées finançant l'acquisition de la résidence principale. Empêcher ces sorties relève du contresens économique. L'accession à la propriété est, en effet, une excellente façon de préparer sa retraite et de se prémunir contre la baisse de revenus associée. Le logement représente une charge significative pour les actifs et encore plus conséquente pour les retraités dont les revenus baissent.